mercredi 20 mai 2015

Magdalena Łapińska sur slavia-vintage.com : Dreaming of Warsaw




Je suis ravie de pouvoir vous présenter le travail de la designer polonaise Magdalena Łapińska. Depuis longtemps, ses créations se mêlent à nos porcelaines vintage. Différents arrivages vont nous permettre d'explorer son univers...

Magdalena Łapińska est illustratrice, graphiste et designer. Elle se consacre en particulier à la conception de porcelaine, une matière qu'elle aime inconditionnellement et qui est au coeur de ses projets artistiques. 

Ses créations ont été exposées à Londres, New York, Berlin… mais lorsqu'elle rentre à Varsovie, c'est dans son atelier qu'elle arrête le temps pour se pencher librement sur  cette matière précieuse, fragile et malléable.

Son parcours est marqué par la série de porcelaines "Dreaming of Warsaw".









Formée à l'Académie des Beaux-Arts de Varsovie, son mémoire porte sur le projet de conception d'un Musée dédié au courant Moderniste. 

Dans l'attente que son rêve prenne forme, elle crée une série de porcelaines, simples et graphiques  représentant des exemples d'architecture des années 50 et 60 de la capitale : PKO, Emilia, Supersam, Kino Skarpa … Des symboles de sa ville natale autres que le PKN (le Palais de la Science et de la Culture planté en plein centre par Staline) ou la Sirène, choisis de par leurs lignes puissantes et contribuant à ses yeux à forger l'identité de Varsovie, une ville faite de contrastes.





Cette démarche façonnée par son environnement (Magdalena a vécu à l'angle de l'Avenue Emilia Plater, en plein coeur de la capitale jusqu'à ses 18 ans) va susciter un fort engouement. 

A Varsovie, toutes les générations vont se retrouver dans ses miniatures. Certains plongent dans leurs souvenirs d'enfance, d'autres prennent conscience de la valeur architecturale de ces bâtiments et de la menace qui pèsent sur eux.  Surtout lorsque deux des édifices représentés dans "Dreaming of Warsaw" sont démolis pour faire place à des complexes commerciaux et de bureaux. 

Des pièces de collection chargées d'émotion... Un sentiment que l'on retrouve aussi dans les porcelaines "Second life of plates", la série d'assiettes que Madgalena a développé ces derniers mois et exposé mi-mai à New York (Inside Out : Polish Graphic Design and Illustration in the making) 









Des plats anciens quelle chine et qui retrouvent une nouvelle vie entre ses mains. Magdalena Łapińska se réapproprie de ces modèles uniques en posant sur chaque pièce des motifs parfois organiques, parfois graphiques aux teintes puissantes. Évoquant les peintures de Henryk Stazewski, le graphisme de années 50/60, les couleurs pop des années 90… Mais de tout cela, Magdalena Łapińska vous parlera bientôt elle-même sur SLAVIA Diary

En attendant, je vous invite à rêver de Varsovie en découvrant ses miniatures sur notre galerie!






Si vous aimez Dreaming of Warsaw, vous aimerez peut-être



Photos // Jan KriwolMagdalena Łapińska

mardi 19 mai 2015

Les nuits sonores - Lyon : carte blanche à Varsovie!

Après avoir invité  New York, Tokyo, Glasgow, Manchester, les nuits sonores de Lyon ont ont donné cette année carte blanche à notre chère Varsovie! On ne pouvait pas ne pas faire le "détour" ce WE pour retrouver toute l'effervescence créative de la capitale polonaise.  Musique électronique, projections, street art et bien sûr graphisme ont été mis à l'honneur! 

On a adoré découvrir les affiches de Magdalena Łapińska, Edgar Bak, Full Metal Jacket (une douzaine de graphistes étaient invités pour créer l'affiche de chaque groupe ou artiste participant aux apéros Warsaw)… et évoluer dans ce mini-Varsovie posé à Confluence, traduisant tout à fait le bouillonement et la créativité de celle qu'on appelle le nouveau Berlin. Une ambiance décontractée 100% Wawa où bien sûr ne pouvait pas manquer le bar à lait!


Mural de 22 mètres réalisé par Chamze et Oteki













Full Metal Jacket




Brothers in arms




Patryk Mogilnic




Janek Bersz



Jerzy Gruchot




Brothers in arms



Affiches // Nuits Sonores

lundi 18 mai 2015

366 Concept sur www.slavia-vintage.com - L'icône du design polonais


Le mobilier polonais des années 60, oscillant entre modernisme et esthétique communiste est aujourd'hui réinterprété par des studios de design qui utilisent le savoir-faire local pour apporter un regard nouveau sur des modèles incontournables. 

Aujourd'hui, le fauteuil 366 de Jozef Chierowski (dont nous vous avions présenté l'historique ICI) est revisité par le studio 366 Concept. 

Spécialistes du design polonais en France, il était donc naturel que nous vous proposions ce modèle en avant-première sur www.slavia-vintage.com!

En provenance de l'Art Inkubator de  Łódź, voici une large palette et plusieurs déclinaisons de bois et de tissus, de ce fauteuil caractérisé par ses dimensions compactes, ses pieds compas et ses accoudoirs courbés Une véritable icône du design polonais époque République Populaire!                                                      

FAUTEUIL 366




                                                              FAUTEUIL 366 TWEED WHITE - 366 CONCEPT - SLAVIA VINTAGE
                                     



    FAUTEUIL 366  TWEED LEMON  / 366 CONCEPT - SLAVIA VINTAGE




    FAUTEUIL 366 TWEED GREY - 366 CONCEPT - SLAVIA VINTAGE




FAUTEUILS 366 LOFT MOUTARDE ET  LOFT GRIS PIÈTEMENT TEINTE CHÊNE FONCÉ  






FAUTEUIL 366  LOFT MOUTARDE  - 366 CONCEPT - SLAVIA VINTAGE




 FAUTEUIL 366 LOFT GREY - 366 CONCEPT - SLAVIA VINTAGE




FAUTEUIL 366 VELVET MENTHE  - SLAVIA VINTAGE





   FAUTEUIL 366 VELVET INDIGO  366 CONCEPT - SLAVIA VINTAGE




FAUTEUIL 366 VELVET GRIS PERLE 366 CONCEPT - SLAVIA VINTAGE
               



FAUTEUIL 366 VELVET LEMON 366 CONCEPT - SLAVIA VINTAGE
                              



                                                         
FAUTEUIL 366 VELVET OCEAN  - SLAVIA VINTAGE


FAUTEUIL BUNNY








FAUTEUIL BUNNY LOFT SILVER  - 366 CONCEPT - SLAVIA VINTAGE






FAUTEUIL BUNNY LOFT MOUTARDE 366 CONCEPT - SLAVIA VINTAGE







FAUTEUIL BUNNY TWEED WHITE   - 366 CONCEPT - SLAVIA VINTAGE


La Philarmonie de Szczecin : prix d'architecture européen Mies Van Der Rohe 2015



Après Zupagrafika nouveau clin d'oeil hispano-polonais avec le Prix d'architecture européen Mies Van der Rohe attribué à l'agence basée à Barcelone Barozzi-Veiga pour sa réalisation en 2014, dans le nord-ouest de Pologne, de la nouvelle Philarmonie de Szczecin. 

Un bâtiment anguleux et lumineux aux façades de verre dévoilant les éclairages intérieurs et dont les lignes découpées, faisant écho à l'architecture locale, marquée par les toits à forte pente et la verticalité, ont été mises en avant sur le dernier numéro de Icon...

Dans ses pages aussi et pour notre plus grand plaisir, les porcelaines de la talentueuse designer Magdalena  Łapińska que nous vous présenterons cette semaine sur www.slavia-vintage.com . Plus que quelques jours!

                                        
                Photos // Simon Menges & Magdalena Łapińska










Si vous aimez La Philarmonie de Szczecin, vous aimerez peut-être 
Zupagrafika et Le Palais de Verre de Mies Van der Rohe


jeudi 7 mai 2015

Le fauteuil 366 de Jozef Chierowski - design de l'est - icône du design polonais


Voici une petite introduction au fauteuil 366 de Jozef Chierowski, modèle emblématique du design polonais, époque République Populaire.




Ce fauteuil, très largement diffusé des années 1960 aux années 1980 par la fabrique de mobilier Świebodzice, est revenu au centre de l'attention en 2011, lorsque le Musée National de Pologne l'a mis en scène à l'occasion de l'Exposition "Nous voulons êtres modernes". Regroupant des objets marquants du design polonais des années 1960, cette rétrospective visait à traduire l'effervescence créative de ces années, entre le dégel politique de 1955 et 1968, année au cours de laquelle une partie des élites du pays choisit l'exil.




C'est précisément au coeur de cette période de dégel, en 1962 que le designer Jozef Chierowski (1927-2007) a créé ce fauteuil. Diplômé de la Faculté d'Architecture d'Intérieur de Wrocław, devenue depuis la Faculté des Beaux Arts, il évoluera dans cette Institution jusqu'à être nommé dans les années 70 chef du département de conception, alternant projets d'architecture et design de mobilier.

Le fauteuil 366 est sans doute son modèle le plus charismatique: reconnaissable par sa taille très compacte, parfaitement adaptée aux intérieurs de l'époque communiste comme aux volumes limités des grandes métropoles d'aujourd'hui, ses pieds compas, les courbes de ses accoudoirs et les boutons très caractéristiques du dossier…




Au cours des années 1975-1985, le fauteuil 366 connaît le sort d'une bonne partie de la production de meubles à l'Est du rideau de fer : produit en très grande série, en l'absence de renouvellement de l'offre, et dans des matériaux toujours moins qualitatifs, il innonde les intérieurs modestes des logements collectifs. Ce qui explique qu'on le trouve en abondance aujourd'hui sur le marché du vintage.

Aujourd'hui,  la version revisitée par les designers du studio « 366 Concept », hébergé par l'Art Inkubator de Łodż, vient lui apporter une nouvelle fraîcheur et lui redonner ses lettres de noblesse! Disponible en plusieurs coloris et formes sur www.slavia-vintage.com 




dimanche 3 mai 2015

Les 30 ans du Festival de Mode et de photographie de Hyères


Quelques images de notre visite à la Villa Noailles où le Festival de Mode et de photographie de Hyères fêtait ses 30 ans! Comme chaque année une ambiance créative et décontractée où se croisent locaux goûtant à l'effervescence du Festival, journalistes spécialisés, jeunes designers et photographes participant à l'évenement… C'est l'occasion de flâner dans la Villa Noailles, de redécouvrir ses volumes et d'admirer les silhouettes de la Maison invitée -cette fois-ci Chanel- et celles des créateurs sélectionnés! 










































Crédit photos // SLAVIA VINTAGE